Le genre, le sexe... et la laïcité.

jeudi 30 janvier 2014
par  Moka63
popularité : 9%

Nous avons été bien surprises, jeudi dernier, dans notre petite école de Clermont-Ferrand, quand des mamans de nos élèves sont venues nous demander si c’était bien vrai qu’on étudierait la masturbation le lendemain, de la maternelle au CM2, et que nous ferions des cours sur les bienfaits de l’homosexualité. Elles avaient eu le scoop par sms, et préféraient nous demander...

Nous sommes tombées des nues, nous nous sommes récriées : "Mais non, bien sûr, vous avez eu raison de nous demander, ce sont des gens qui font courir de fausses rumeurs..."

Oui, mais nos propos n’ont pas suffi à rassurer réellement ces mamans : nous avions 11 enfants absents le lendemain, et 3 le lundi par effet de ricochet. Sur une centaine d’enfants à peine, ce n’est pas négligeable.

L’inquiétude s’était affinée : en fait, ce n’était pas pour le lendemain mais pour la rentrée prochaine. Nous les enseignants, nous ne le savions pas encore, mais nous allions être obligés parler, dès septembre 2014, de la "théorie du genre" qui serait mise au programme, et de la masturbation dès 4 ans, etc... D’ailleurs, tout cela était prévu dans un rapport de l’OMS.

Bien déçues de ne pas avoir réussi à convaincre, et que l’inquiétude soit si facile à répandre, nous avons cherché les sources de cette rumeur...

Nous avons trouvé le site de Mme Farida Berghoul, qui semble initiatrice de cette affaire, et le site Al kanz, indiqué par une maman.

Le site Al kanz s’appuie effectivement sur un rapport de l’OMS pour assurer que ces standards seront imposés à brève échéance dans nos écoles, et inciter leurs lecteurs à mettre leurs enfants dans des écoles privées musulmanes. Vérification faite, le rapport de l’OMS existe bien, il a été rédigé sous l’égide un organisme gouvernemental allemand d’éducation à la santé, et publié en Suisse en 2011. On peut trouver que son contenu est assez surprenant, s’il est pris au premier degré et mal interprété. Cependant, nous n’avons trouvé aucune trace d’intérêt pour ce texte dans les communiqués que nous recevons de notre hiérarchie.

L’ABCD de l’égalité, est en expérimentation dans notre région. Il se trouve détourné et diabolisé.
L’ABCD de l’égalité vise à faire réfléchir les enfants, à terme, sur l’égalité entre les garçons et les filles, les hommes et les femmes. Il est présenté par ses détracteurs comme un outil de déstabilisation de l’identité sexuelle des enfants.

La "théorie du genre" est brandie comme une menace par les mouvances issues de la manif pour tous
Cette notion de genre, sur laquelle nous avions peu de connaissance, est effectivement évoquée au collège : quels sont les attributs qu’une culture associe aux deux sexes, et comment évoluent-ils ? Il ne s’agit en aucun cas à inciter les garçons à devenir des filles, ni le contraire.

Laïcité

Voilà un exercice de communication difficile : nous nous sommes trouvés face à des gens sincères et respectables, des familles avec qui nous avons de bonnes relations, qui se trouvent emportées par une rumeur initiée par des groupes dont les objectifs d’attaquer l’école publique sont limpides...

Il me semble qu’il faut à tout prix éviter de se tromper de combat : l’enjeu de cette attaque est bien la laïcité dans son idéal le plus noble : créer un espace neutre, commun à tous les enfants, qui permette d’offrir à tous un socle de connaissances qui permette de penser par soi-même, de grandir et vivre ensemble.

Quels sont les enjeux de l’éducation sexuelle à l’école ? Savoir comment on fait les bébés, savoir comment le corps de l’enfant va se développer pour devenir adulte, savoir de préserver des maladies sexuellement transmissibles et des grossesses non désirées, valoriser le respect entre les sexes.

Quels sont les enjeux des débats initiés dès la petite enfance sur les archétypes associés aux filles et aux garçons ? C’est d’avancer vers plus d’égalité, plus de liberté.

Quels sont les enjeux plus généraux du vivre ensemble ? C’est de respecter toutes les différences et de combattre toutes les discriminations, les discriminations homophobes comme les autres.

Ces apprentissages ne sont en aucun cas nocifs ni dangereux !

... Laïcité et cultes.

La laïcité n’est pas, à proprement parler, un combat contre les religions, mais contre l’obscurantisme, la peur de la différence, la ségrégation, l’enfermement.

La laïcité permet la création d’un cloisonnement entre l’espace public, neutre, et l’espace familial où la pratique religieuse, aussi bien que l’athéisme est protégé au nom de la liberté d’opinion.

Cependant, la pratique d’un culte, quel qu’il soit, reste compatible avec l’acquisition des connaissances. Le fait d’être croyant n’empêche pas de vivre et de débattre avec ceux qui pratiquent une autre religion, ou ceux qui ne croient en aucun dieu. La religion ne devrait pas empêcher de respecter les différences.

Créer le doute et la méfiance.

Les initiateurs de ces mouvements de retrait, se posent en défenseur de la famille. Ils ont très souvent des liens plus ou moins affichés avec des intégrismes religieux : catholiques ou musulmans. Leur but commun est clairement d’obtenir que les religions viennent interférer avec les programmes de l’école laïque, de donner aux religions le droit de limiter les savoirs enseignés, les thèmes de réflexion autorisés.

Leur stratégie est de créer le doute et la méfiance contre notre école publique, et de réduire à rien nos dénominateurs communs. C’est de créer une société où l’on ne se côtoie plus, où l’on ne se connaît plus, où il devient impossible, à terme, de vivre ensemble... Une société encore plus clivée, porteuse d’incompréhension mutuelle encore plus indépassable.

C’est également d’interdire à l’école publique toute possibilité de réflexion sur la place de la femme dans la société et sur l’évolution éventuelle de cette place.


Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 14 juillet 2015

Publication

616 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
49 Sites Web
2 Auteurs

Visites

103 aujourd'hui
101 hier
713754 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés